Comment choisir un avocat spécialiste en droit immobilier à Bruxelles ?

juriste

Lors d’une transaction immobilière, beaucoup sont les formes de litiges, de contentieux et de problèmes qui peuvent survenir. Or, la plupart de ces derniers se poursuivent en justice. Le cas échéant, le mieux est de faire appel à un avocat en droit immobilier.

Ce juriste dispose des compétences nécessaires pour conseiller, défendre ou accompagner. Commis d’office ou encore sollicité par le défendeur, son intervention est facturée au client en fonction de la situation à traiter. Quoi qu’il en soit, il est important de trouver le meilleur professionnel pour bénéficier d’excellents services.

Tenir compte de sa zone d’intervention

Bien que les législations et les règlementations des affaires immobilières varient en fonction d’une localité à une autre, il est conseillé d’aborder un avocat dans la même zone d’intervention. Autrement dit, il est judicieux de recruter un professionnel qui se trouve dans la même circonscription que le bien immobilier désigné.

Plus il connaît le terrain, plus il saura quelle solution prendre. Par exemple, il est recommandé de faire appel à un avocat bruxelles quand celui-ci est la ville d’intervention.

Considérer ses expériences et son réseau de connaissance

S’il y a une chose qui définit au mieux les compétences d’un avocat en droit immobilier, c’est son ancienneté. L’accumulation des expériences joue un rôle très important dans l’efficacité de son intervention. Il va falloir évaluer son profil en fonction de ces accomplissements.

Dans cette optique, il est souhaitable de solliciter un extrait des affaires traitées dans le secteur immobilier. En outre, il est préférable d’opter pour un juriste qui dispose d’un large réseau de connaissance.

dame de justice .

Vérifier son appartenance à un cabinet

Quelle que soit la notoriété de l’avocat abordé, il est toujours nécessaire de vérifier son appartenance à un cabinet. De cette manière, il est plus facile de faire un suivi de leur profil et de leurs compétences. Bien que l’immobilier soit un secteur complexe, seul, un avocat ne pourra pas maîtriser toutes les situations.

Une raison pour laquelle il faut solliciter un agent faisant partie d’un cabinet. Ces collègues pourront servir d’une grande aide.

Faire le point sur le domaine de prédilection à traiter

En droit immobilier, les domaines de prédilection d’un avocat sont diversifiés. Avant de choisir son juriste, il est d’abord recommandé de lui expliquer le type d’opération à traiter. En général, les branches d’action sont les suivantes :

  • Les transactions immobilières : vente et achat
  • Location d’un local, d’un bureau ou d’un logement
  • La construction d’un bien immobilier
  • Les règles d’urbanisme, le permis de construire
  • Le contrat de bail civil, commercial ou mixte
  • La fiscalité, la promotion, l’assurance et la cession d’un bien
  • Le régime d’une société civile immobilière

Évaluer ses honoraires

Il faut reconnaître qu’il n’y a aucune réglementation qui régit les honoraires d’un avocat en droit immobilier. Il est libre de fixer ses tarifs en fonction de son profil et de la difficulté de l’affaire à opérer. Quoi qu’il en soit, il est important de souligner que la facture de sa prestation est soumise à la TVA à un indice de 20%.

Le mieux est alors de demander un devis vis-à-vis du professionnel avant de passer à l’action.